Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A propos de l'organisation de l'élection de Miss France à Brest


Demoiselle.jpg

Halte au culte patriarcal de la femme objet !

Présenté comme devant être un faire valoir de l’élégance à la française, l'élection de Miss France s’inscrit dans le registre de ces gauloiseries réactionnaires et bétifiantes qu’on souhaiterait voir disparaître. Refusons une fois pour toute cette célébration d'une société sexiste imposée par le patriarcat. Comment cautionner une telle manifestation rétrograde dont l'accès est axé sur des critères physiques et de genre discriminatoires. Comment continuer à accepter cette imposition d'une image idéalisée du corps la femme sans avoir à l'esprit les dégâts que ce type de concours engendre chez certaines adolescentes. Dégâts dont l’anorexie s’affiche comme un véritable fléau contemporain.

Loin d'être un conte de fée, la destinée de la "princesse" à durée déterminée se résume dans les faits à la course au contrat pour que son employeur assouvisse son appétit mercantile. Ni plus ni moins. Difficile d'apprécier le glamour et le bon goût "à la française" tant célébré dans les gazettes dans la tournée de la "miss" dans les centres commerciaux de France et de Navarre entre une inauguration de foire agricole ou un lancement de produit. Quand la cupidité malsaine de la société Miss France en arrive à contraindre la lauréate à s'improviser consultante en "image et esthétique" auprès de femmes en recherche d'emploi. Déplorable !

cuill.jpgS'appuyant sur l'argument de la promotion du rassemblement quadriennal des marchands du temple sur les quais de Brest en juillet 2012, en sortant le tapis rouge et le carnet de chèque pour accueillir l'élection de Miss France, la communauté urbaine Brest Métropole Océane s'offre là à coup de milliers d'euros le parangon de la médiocrité télévisuelle et du mauvais goût sexiste. A vouloir se mousser sur l’argument de l’exploitation de l’image de la “femme objet”, pas sûr que l’image de la ville de Brest et de son agglomération s’en trouve réellement valorisée. A plus de 200 000 euros l'impasse médiatique, les élus communautaires auraient été bien inspirés à jouer la carte de l'abstinence. Que des élus soutiennent l'organisation de ce show télévisuel se résumant à la vente d'espaces publicitaires et à la consommation de numéros de téléphone surtaxés s'avère là encore plus que questionnant. Quel crédit allouer dès lors aux membres d'une collectivité qui s'associent à ce gavage de "temps de cerveau disponible" contribuant à atténuer le sens critique des citoyens.

 Aller plus loin :

- Halde -Délibération n° 2010-24 du 1er avril 2010
Article repris de http://ripostelaique.com

-Déclaration des élu-e-s d'Europe Ecologie les Verts de Brest - 23 septembre 2011

- Laurent Prunier (UMP) : « La femme objet, les défilés dégradants pour les femmes, nous, on s’en fiche ! » par Anthony Auffret - 19 novembre 2011

- Gratuit pour les filles
par Chris Perrot - 07 avril 2010

Commentaires

  • En Bis ...ça fait un bail, que je n'étais point venu ...

    A lire au second degré, combien mm le degré débilité est plus que dépassé De la ...DSK mania en pyjama !

    237 000 euros TTC /// !!!!!!

    Pour habiller les poupées de si peu choses ... ! Parades et mascarades ...

    Si par ailleurs et proportionnellement , ils y mettaient autant pour habiller leur affreux bâtiment d’architecture soviétique et énergivore au possible , le lieu glacé a produire de telles décisions !

    Petit calcul, à raison de 0.2m² de p’tite culotte par poupée téléguidée ... pour une assemblée, disons de 30 à 50 donzelles , ou demoiselles (on ne sait plus comment être galant) ... 237 000 euros pour 10 m² de fichus tissus , c’est que pour faire plaisir à la fiancée paradisiaque , va falloir faire sacré crédit , à ce prix là :

    23 700 euros du m² ! Purée ...

    Ben dit dont ... pour peut que ce jour là, y la tempête ... toutes à poil les nénettes ... et les recettes fiscales communales ... ZEF ET RECETTE A ZEZETTE

    tuyaux poil et conneries monumentales ...

    Femmes je vous aimes, mais pas celles là ... MM en pyjamas ... !

    Complètement timbrés ..... VEAU D’OR ET IDOLÂTRIES MACHISTES

    ----------------------------------------------------

    Je ne sais pas, s'il ne faudrait pas lancer une pétition Cyberaction...pour mettre un terme à cette gabgegie et cette désolante attitude des archaiques sauvages indignes de la moitié de l'humanité ...

    La Femme est l'avenir de l'homme , pas le tiroir caisse des publicitaires grégaires et voyeuristes pervers ....

    Sans parler des dégats sur ces candidates, aux qu'elles je ne me permettrai pas de porter de jugement, cette intoxication mentale , est à l'égal de la jente féminine , ce qu'est le nucléaire pour l'énergie ....

    235 000 euros, pour en faire le parrallèle "hotel de ville glacé", le budget pour réaliser une chaufferie bois (par exemple) de 250 KW environ à chauffer pas moins de 60 logts collectifs ... Avec une ressource locale et autant de moins de fuel à bruler dans l'usine à ordures ** du Spernot pour compenser le manque en hiver ( plus de 30 000 litres de fuel et plus ! Dioxine ²

    C'est absolument scandaleux venant de la part de ces prétentieux et piètres usurpateurs des idéaux de Jean Jaurès ..............


    ** N'est pas là bas leurs places ... ?

  • http://www.youtube.com/watch?v=s44pQ_FKVaI

    Le texte de Aragon chanté par Jean Ferrat .. à bientot

    ,'0)

  • Quand BMO ouvre ses coffres, le CMB Arkéa ferme ses portes !


    Second dégré finance & suite .. ( vidéo Charlot en lien)

    Y a que Déxia qui comprendra… !

    Extrait du Télégramme de Brest 4.10.11

    http://www.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/ville/election-de-miss-france-a-brest-les-places-en-vente-des-demain-04-10-2011-1452937.php

    [….//…(2010) les quelque 4.000 places mises en vente avaient trouvé preneurs en moins de 48 heures. Les 33 candidates au titre 2012 sont attendues vers le 20 novembre…//…

    …//…par une armada de près de 300 techniciens. Mais on sait déjà que les spectateurs devront sortir la tenue de soirée et se présenter aux portes du parc…//…

    …//…Les places sont en vente sur les réseaux Ticketnet, France Billet ainsi qu’à l’office de tourisme de Brest et Épicéa (pour les comités d’entreprises ...Ah ). Prix des billets : 59,49 et 39€.]

    Et pourquoi pas 69.69 tant qu’on y est !

    Si avec tous ces cranes d’œufs , y pas assez pour faire l’omelette …

    Hypothèse couteuse :

    2000 x 59.49 = 118 980 ---- & ----2000 x 39.00 = 78 000

    Total recette entrées 196 980 euros TTC

    Subvention de la collectivité de 237 000 euros TTC

    Si [ la composition du jury reste encore un secret bien gardé…] pour la feuille d’impôts ce ne sera moins le cas…

    1 semaine plus tard une armada de près de 300 techniciens 27 novembre ( J – 6 jours )

    300 tech x 8 h x 6 jrs = 14 400 heures x 19* euros = 273 600 euros

    Location salle et couts des services induits par le personnel = ?

    Recette publicitaire = ?

    Et bénéfices en retombées = Tout juste assez pour les champignons et les oignons…à faire payer les couillons !

    * base 1800 euros net mois, coef 1.65 pour cotisations sociales et 160 heures mensuelles …

    ( Ah..pas de commentaires désobligeant , solidarité ...à l’agenda)

Les commentaires sont fermés.