Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vote électronique - Page 4

  • Législatives 2012 : des candidats « rouge et vert » sur Brest ville et Brest Rural

    Le NPA et les Alternatifs s'associent pour présenter des candidatures communes sur les circonscriptions de de Brest Ville et Brest Rural lors des élections législatives 2012.

    Le NPA et les Alternatifs veulent poser des jalons pour tracer la voie d'une gauche en rupture avec les politiques capitalistes et libérales menées par les gouvernements au pouvoir ces dernières années. Une gauche sociale, démocratique, féministe et écologiste.

    Les candidats NPA et Alternatifs défendront des propositions alternatives vraiment à gauche, anticapitalistes et anti productivistes.

    Propositions qui répondent aux besoins des citoyens pour une autre répartition des richesses, par une véritable transition écologique et un refus du système capitaliste, inhumain au plan national et international : pour un moratoire et un audit citoyen de la dette, pour la défense et la consolidation des services publics, pour le refus de la marchandisation de la santé, pour développer le secteur public dans les maisons de retraite et les structures psychiatriques, pour la priorité à la culture, à l'éducation, à la recherche plutôt qu'aux dépenses d'armement. Pour la sortie rapide du nucléaire civil et militaire, pour le développement des énergies alternatives, pour développer et soutenir l'agriculture paysanne et la pêche artisanale, pour lutter contre la dérive du « tout sécuritaire »...

    Des candidats «  rouge et vert »

    Sylvie GOURMELEN et Erwan QUELENNEC sur la circonscription de Brest Ville.

    Chris PERROT et Michèle LE ROUX sur la circonscription de Brest Rural.

    politique,brest,canton,saint-renan,ploudalmézeau,plabennec,2012,élections,législatives,npa,alternatifs,chris perrot,sylvie gourmelen

    Les candidats NPA et Alternatifs entendent porter la voix du peuple à l'Assemblée nationale, la voix de celles et ceux qui n'ont jamais le droit de cité dans cet hémicycle.

  • Mobilisation générale pour le retour à Brest de la transparence électorale

    Communiqué de presse commun
    des Alternatifs Brest et du NPA Brest

    Les militants brestois des Alternatifs et du NPA soutenus par de nombreux citoyens interpellent solennellement le maire de Brest et les membres de la municipalité brestoise pour les inviter à se réconcilier avec la transparence électorale lors des prochains rendez-vous électoraux de mai et juin prochain. Depuis que furent imposées aux électeurs en 2004 d’opaques machines à voter, il n’est plus possible pour le corps électoral brestois de contrôler toutes les étapes des scrutins.

    La visite du candidat François Hollande à Brest est l'occasion rêvée pour le maire François Cuillandre pour annoncer aux brestois le retour dans la cité du Ponant de nos bonnes vieilles urnes transparentes et des bulletins papier permettant le contrôle citoyen des élections.
     
    medium_machine_a_voter.2.2.jpgNous nous permettons de rappeler au bon souvenir de François Cuillandre que le Bureau National du Parti Socialiste a de son côté demandé en mars 2007 un moratoire sur l'utilisation des machines à voter. La prise de position avisée de l'instance nationale du Parti Socialiste n'aurait elle toujours pas d'écho chez les socialistes brestois ? La transparence exemplaire de l'organisation des Primaires socialistes à Brest reste un signal positif à valider lors des prochains scrutins républicains. Dans le cas contraire quel piètre message de soutien serait-ce alors pour l'ancien secrétaire du Parti Socialiste désormais candidat à l'élection présidentielle et prochainement de passage à Brest dans le cadre de sa campagne électorale !

    La municipalité brestoise doit sortir de cette impasse anti démocratique. Nous suggérons à François Cuillandre et à son équipe municipale de décider enfin de réintroduire les urnes transparentes et le vote papier à Brest. Nos élus doivent dès lors engager une campagne de communication pour inviter les citoyens à s'investir comme scrutateurs ou assesseurs afin d'assurer le bon déroulement des scrutins à venir.

     Les machines à voter du fabriquant néerlandais NEDAP encore imposées à Brest ont été ces dernières années désavouées dans de nombreux pays européens. L'opacité électorale devra t- elle encore s'afficher comme notre fameuse "exception culturelle" française dont la ville de Brest se fait hélas la triste ambassadrice ?

     Les Alternatifs Brest

     NPA Brest


    Aller plus loin :

    - Le Parti socialiste demande un moratoire sur l’utilisation des machines à voter lors des élections présidentielles et législatives. - Communiqué de presse du Bureau National du Parti Socialiste - 27 mars 2007

    - Lettre ouverte des Alternatifs à l’attention du Bureau National du Parti Socialiste et de son candidat à l’élection présidentielle de 2012 - 03 décembre 2011.

    - Un bulletin de vote est plus fort qu'une balle de fusil - 5 janvier 2012
    Lettre ouverte à Patricia Adam, députée socialiste de la circonscription électorale Brest-Ville.

    - Pétition pour le maintien du vote papier

    - Ordinateurs-de-vote.org
    Citoyens et informaticiens pour un vote vérifié par l'électeur

    - Ethique citoyenne
    L'éthique, l'autre dimension du pacte social

    Pétition pour le maintien du vote papier
    Actuellement signatures !
  • Un bulletin de vote est plus fort qu'une balle de fusil

    Lettre ouverte à Patricia Adam, députée socialiste de la circonscription électorale Brest-Ville.

    Madame Adam,

    140.jpg« Un bulletin de vote est plus fort qu’une balle de fusil ». Cette citation d’Abraham Lincoln est mise en avant sur votre carte de vœux 2012. Faudrait t-il d’abord pour donner du crédit à cette formule que le peuple puisse avoir à sa disposition des bulletins de vote matérialisés ainsi que des urnes transparentes afin de garantir la sincérité du processus démocratique. Ramené au contexte brestois, mettre en avant la citation d’Abraham Lincoln perd de sa consistance au regard de l’imposition depuis 2004 par vos partenaires politiques d’opaques et d’invérifiables machines à voter.

    patricia-adam.jpgInterpellée sur ce dossier par un collectif de citoyens lors de la dernière campagne électorale des législatives de 2007, étonnement, à l’instar de la députée UMP de la circonscription de Brest-Rural, vous ne vous étiez pas donnée la peine de vous exprimer sur la question. Qu'en sera t-il aujourd’hui alors que vous envisagez en juin prochain de vous représenter à nouveau devant le corps électoral pour postuler à un éventuel troisième mandat parlementaire ? Aller vous encore botter en touche ou au contraire allez vous prendre courageusement le parti de vous approprier localement la demande de moratoire sur l’utilisation des machines à voter décidée en mars 2007 par le Bureau National du Parti Socialiste ?

    Pour en revenir à votre carte de vœux, vous nous interpellez en mentionnant manuscritement « Et le droit de vote, c’est un peu le droit d’écrire son histoire, non ? ». Chiche madame Adam, écrivons un bout d’histoire ensemble. Soyez la porte-drapeau du retour à la transparence électorale dans la cité du Ponant. A moins peut être, qu’à l’image des municipalités dirigées par des socialistes qui feront encore le choix de l’opacité électorale en 2012, préféreriez vous assumer la responsabilité d’être vous aussi un boulet anti-démocratique de la campagne présidentielle du candidat François Hollande. Ce serait dommage que les socialistes se tirent eux mêmes une balle dans le pied, non ?

    Bien cordialement,

    Chris PERROT

    Aller plus loin :

    - Le Parti socialiste demande un moratoire sur l’utilisation des machines à voter lors des élections présidentielles et législatives. - Communiqué de presse du Bureau National du Parti Socialiste - 27 mars 2007

    - Lettre ouverte des Alternatifs à l’attention du Bureau National du Parti Socialiste et de son candidat à l’élection présidentielle de 2012 - 03 décembre 2011.

    - Pétition pour le maintien du vote papier

    - Ordinateurs-de-vote.org
    Citoyens et informaticiens pour un vote vérifié par l'électeur

    - Ethique citoyenne
    L'éthique, l'autre dimension du pacte social

    Pétition pour le maintien du vote papier
    Actuellement signatures !
  • Vote électronique : Les Alternatifs adressent une lettre ouverte au Parti Socialiste

    Communiqué de presse des Alternatifs

    Les Alternatifs adressent, à quelques mois des échéances électorales de 2012, une lettre ouverte aux membres du Bureau National du Parti Socialiste et au candidat François Hollande à propos du vote électronique

    Les Alternatifs constatent que le Parti Socialiste a fait usage partout en France du vote papier et d'urnes transparentes lors de l'organisation  des Primaires ayant permis de désigner son candidat à l'élection présidentielle, avec la volonté d'assurer les conditions matérielles d'un scrutin irréprochable.

    Les Alternatifs s'adressent au Bureau National du Parti Socialiste pour l'inviter à convaincre les maires PS qui continuent depuis 2004 d'imposer aux citoyenNEs l'utilisation d'ordinateurs de vote opaques et invérifiables de revenir, lors des prochains rendez-vous électoraux, à l'utilisation d'urnes transparentes et bulletins papier.

    Ces modalités de vote permettant seules le contrôle et la compréhension de toutes les étapes du scrutin par les citoyens.

    Les Alternatifs rappellent aux socialistes leur communiqué de presse du 27 mars 2007, dans lequel ils demandaient un moratoire sur l'utilisation des machines à voter lors des dernières élections présidentielles et législatives. Les socialistes dénonçaient déjà en 2007 l'absence de fiabilité des ordinateurs de vote agréés en France notant avec pertinence que les «avantages mis en avant (modernisation, réduction des coûts, lutte contre l'abstentionnisme) ne sont pas démontrés. Les risques de fraude et d'erreurs massives et indétectables, eux, sont bien réels».

    ---------------------------------------------------

    Paris le 3 décembre,


    Lettre ouverte à l’attention du Bureau National du Parti Socialiste et de son candidat à l’élection présidentielle de 2012.

    Appel à un moratoire concernant l’utilisation de machines à voter lors des élections présidentielles et législatives de 2012 dans les commune dirigées par des maires socialistes

    au delà de nos divergences politiques, nous avons pris acte de l’attention particulière portée par le Parti Socialiste à l'organisation du scrutin des Primaires désignant le candidat à l’élection présidentielle. Nous avons été attentifs à la volonté du Parti Socialiste de calquer le déroulement de ses Primaires sur celui des scrutins républicains afin d’offrir à vos adhérent-e-s et sympathisant-e-s toutes les garanties de démocratie et de transparence, avec, dans tous les bureaux de vote, l’utilisation d’urnes transparentes, de bulletins papier, d’enveloppes opaques et d’isoloirs permettant aux électeurs et électrices un contrôle et une compréhension de toutes les étapes du scrutin.

    Le Parti Socialiste s’est appuyé largement sur la mise en avant de ce processus dans le cadre de la communication nationale qui a accompagné la désignation de votre candidat à l’élection présidentielle. Processus aussi salué, à notre grande satisfaction, par des maires socialistes qui imposent à leurs concitoyen-ne-s depuis des années l’utilisation de machines à voter opaques et invérifiables lors des rendez-vous électoraux.

    machine_a_voter.jpgLe Bureau National du Parti Socialiste rappelait dans son communiqué de presse du 27 mars 2007, que plus d’un million d’électeurs et d’électrices sont aujourd'hui en France privés de tout contrôle citoyen par l’utilisation imposée sans débat public de machines à voter. Sujet que vous définissiez à juste titre comme «éminemment symbolique et sensible».
    Dans son communiqué de presse du 27 mars 2007, le Bureau National du Parti Socialiste mettait en avant l’absence de fiabilité des ordinateurs de vote agréés en France, justifiant sa demande de moratoire concernant l’utilisation de ces matériels informatiques lors des scrutins de 2007. Vous notiez avec pertinenceque les «avantages mis en avant (modernisation, réduction des coûts, lutte contre l’abstentionnisme) ne sont pas démontrés».

    Depuis 2007 l’actualité relative au vote électronique et aux modèles de machines à voter actuellement agréés en France (modèles NEDAP, ES&S-iVotronic, INDRA) a confirmé les arguments que vous mettiez en avant afin d’appuyer votre demande de moratoire.

    Nos voisins européens ont ces dernières années clairement désavoué l'utilisation des ordinateurs de vote du fabricant NEDAP, qui représentait en 2007 80% du parc installé en France. Alors que l’Irlande avait déjà mis à l’index en 2004 ses 7500 machines à voter NEDAP, ce sont les autorités des Pays-Bas qui ont retirées en octobre 2007 l'agrément aux ordinateurs de vote du même fabricant pour annoncer en 2008 la décision d’abandonner définitivement ce mode de votation. Début 2009, c’est la Cour constitutionnelle fédérale allemande qui concluait que l’utilisation des ordinateurs de vote NEDAP lors des élections au Bundestag s’avérait anticonstitutionnelle car il n’était pas possible pour les électeurs et les scrutateurs de vérifier le bon déroulement du scrutin et le dépouillement des votes !

    Nous sollicitons aujourd’hui le Parti Socialiste afin qu'il invite les maires socialistes qui continuent depuis 2004 à imposer à leurs concitoyen-ne-s l’utilisation d’ordinateurs de vote opaques et invérifiables à revenir à l’organisation de scrutins avec urnes transparentes et bulletins papier.
    Certains de ces maires ayant salués récemment l’aspect hautement démocratique du déroulement des Primaires socialistes, nous ne doutons pas aujourd’hui de leur volonté de réappropriation de la transparence électorale et du contrôle citoyen lors  des prochains scrutins de 2012.

    Nous vous prions d’agréer Mesdames, Messieurs, l’expression de nos salutations distinguées,

    Les Alternatifs

    Pétition pour le maintien du vote papier
    Actuellement signatures !
  • Ficher, filmer, enfermer, vers une société de surveillance ?

    couv-copernic_prd.jpgA l'heure où certains responsables politiques nous imposent une surenchère sécuritaire au grand bonheur des marchand du contrôle social, je vous recommande  la lecture du livre "Ficher, filmer, enfermer, vers une société de surveillance ? " ( éditions Syllepse). Ouvrage coordonné par Evelyne Sire-Marin.

    " Ce livre collectif tente de mettre la main au collet de la société de surveillance qui se profile en France, lois après lois. Une société de défiance issue de la concurrence mondialisée tente de se préserver de tout conflit et de prévoir tout risque social, en mettant à l’index les pauvres, les chômeurs et les étrangers. L’école, la justice, la psychiatrie, la prison, les services sociaux, et bien sûr la police, sont dévorées par la tentation sécuritaire, multipliant les fichiers, les relevés d’ADN, les vidéo-surveillances et autres bracelets électroniques. Les puces RFID et les réseaux sociaux gardent la trace de nos vies, de nos opinions et de nos passions. Le PDG de Google n’a-t-il pas récemment dit : "le développement des nouvelles technologies devrait faire renoncer au concept de vie privé" ? "

    - Lire la suite de la présentation de l'ouvrage sur le site internet de la Fondation Copernic.